Le bitcoin a été longtemps reconnu comme la cryptomonnaie la mieux réputée du monde. Mais ses concurrents arrivent désormais en masse et certains semblent même arrivés à le rivaliser. Le Ripple en fait partie avec son cours qui a grimpé 36 000 % en une seule année. Mais comment le Ripple a réussi à concurrencer le bitcoin ? Découvrez avant tout dans les lignes suivantes ce qu’est vraiment le Ripple.

 

Aperçu sur les caractéristiques du Ripple

Il est à savoir avant tout que le cours du Ripple est aussi reconnu par le sigle XRP. Son mode d’action se révèle identique à celui du bitcoin. Il recourt donc à des serveurs décentralisés pour valider toutes les transactions. Du fait qu’il est plutôt spécialisé dans l’optimisation des échanges interbancaires, il peut servir par exemple d’intermédiaire dans l’échange d’un dollar contre des euros. Ainsi, il désigne une monnaie universelle de compensation. Contrairement au bitcoin, il ne permet pas de réaliser des paiements. Il opte davantage pour la simplification des transactions interdevises. Les divers transferts peuvent alors se faire en un rien de temps grâce au Ripple. Ce qui stimulera efficacement l’activité économique. Côté chiffre, la capitalisation a grimpé jusqu’à 145 milliards de dollars pour ce dernier. De par un tel succès, il a pu se permettre la seconde place en tant que cryptomonnaie de référence derrière le bitcoin.

 

Le Ripple n’est pas vraiment une cryptomonnaie ?

Puisque le Ripple ne peut pas être utilisé pour effectuer des paiements ou toute autre transaction de ce genre, contrairement au bitcoin, il ne peut pas vraiment être classé comme une cryptomonnaie. De plus, son réseau n’est pas aussi distribué que celui de son concurrent. En matière de rapidité, le Ripple fait vraiment parler de lui et arrive même très bien à se démarquer des autres grâce à cet atout. Cependant, il délaisse plutôt le côté sécurité. Les investisseurs détenant ce dernier se révèlent en outre moindres. En guise d’exemple pour prouver cela, 100 milliards de XRP ont été émis, mais 40 % seulement sont distribués.